La Vénus de Lespugue révélée

lespugue révélée

logo_venus_livreLa Vénus de Lespugue est une sculpture préhistorique mondialement connue, conservée au musée de l’Homme à Paris, dont elle est le symbole. En ivoire de mammouth, elle mesure 14,4 cm. C’est l’une des plus célèbres représentations féminines de cette période, datant d’environ 25 000 ans, trouvée en 1922 lors de fouilles dans une grotte à Lespugue en Haute-Garonne. Dès sa découverte, elle a suscité débats et controverses. Pour la première fois, un livre lui est entièrement consacré, regard croisé d’une préhistorienne Nathalie Rouquerol et d’un artiste peintre et sculpteur Fañch Moal. Voir La Vénus de Lespugue révélée_présentation

Ils en parlent

LIBÉRATION, le 11 juillet 2019

Quatre pages sur la préhistoire, et un bel article de Catherine Mallaval intitulé « Une Vénus peut en cacher une autre », à partir d’une interview de Nathalie Rouquerol. Notre livre a interpellé et enthousiasmé la journaliste. Lire :   Une Vénus peut en cacher une autre

 

La Société des études du Comminges, dans sa dernière livraison  (Revue de Comminges, tome 134 n°2, p. 455-456)

Compte rendu de lecture par Yoan Rumeau : Lire

Bulletin de la Société préhistorique française, 4ème trimestre 2018

Comptes rendus de Livres par Aurélien Simonet, préhistorien. Extrait « Affirmons-le d’emblée : l’apport de Nathalie Rouquerol à la connaissance de la Vénus de Lespugue est incontestable. L’écriture, au service d’un argumentaire limpide, est à la fois précise, rigoureuse et littéraire. On ressort de la lecture de cet ouvrage efficace avec l’étonnement de ne pas avoir pensé plus tôt à ces propositions simples mais logiques qui rendent désuètes la majorité des études précédentes. » lire la suite bspf

Archéologia novembre 2018

 » Mise au jour le 9 août 1922, la statue en ivoire dite « Vénus de Lespugue », du nom du site de sa découverte en Haute-Garonne, date du Paléolithique supérieur (vers 25 000 ans) et mesure 14.4 cm de haut. De suite, les commentaires et les attributions à son sujet se sont multipliés. L’historienne Nathalie Rouquerol y revient dans cette monographie, la première finalement à être exclusivement consacrée à cet objet énigmatique aujourd’hui exposé au musée de l’Homme. Bien écrit, parfaitement illustré, l’ouvrage aborde l’histoire de cette découverte et des interprétations variées qu’elle a suscitées avant de développer une hypothèse, charmante, « qui s’est imposé à mon esprit » selon la chercheuse. Une occasion unique de découvrir cette oeuvre maintes fois reproduites mais encore mal comprise.E.F. »

Hominidés.com octobre 2018

Si vous ne connaissiez pas la Vénus de Lespugue vous allez devenir un spécialiste !
En effet, cet ouvrage est entièrement dédié à cette petite statuette de 14,7 cm datant du Gravettien. De sa découverte fortuite et violente dont elle porte les stigmates (un coup de pioche ça abime…), au site ou elle a été exhumée, à sa fabrication dans de l’ivoire au paléolithique, de sa datation, de ses formes et dimensions hors normes, vous saurez tout sur près de 250 pages.
Avec cet ouvrage.
Nathalie Rouquerol met à nu cette vénus (était-elle habillée ?) et nous propose plusieurs hypothèses quant à son interprétation par les préhistoriens depuis 1922.
L’auteur nous propose également sa propre vision de la statuette avec des arguments très convaincants d’une femme multiple…
Rarement une vénus a bénéficié d’une telle exploration scientifique. »

Forum de sculpture, 14 septembre 2018 :

« Un livre intéressant de Nathalie Rouquerol préhistorienne et Fanch Moal sculpteur et peintre. Ils proposent une étude approfondie de cette sculpture datée de 30000 à 20000 avant le présent tant sur les plans technique qu’artistique.
Nathalie Rouquerol propose une interprétation inédite de cette sculpture conservée au Musée de l’Homme à Paris.
La description mathématique de la construction de cette sculpture très complexe est admirable. » Lire

Hominidés.com, septembre 2018 :

« Si vous ne connaissiez pas la Vénus de Lespugue vous allez devenir un spécialiste !
En effet, cet ouvrage est entièrement dédié à cette petite statuette de 14,7 cm datant du Gravettien. De sa découverte fortuite et violente dont elle porte les stigmates (un coup de pioche ca abime…), au site ou elle a été exhumée, à sa fabrication dans de l’ivoire au paléolithique, de sa datation, de ses formes et dimensions hors normes, vous saurez tout sur près de 250 pages.
Avec cet ouvrage Nathalie Rouquerol met à nu cette vénus (était-elle habillée ?) et nous propose plusieurs hypothèses quant à son interprétation par les préhistoriens depuis 1922.
L’auteur nous propose également sa propre vision de la statuette avec des arguments très convaincants d’une femme multiple…
Rarement une vénus a bénéficié d’une telle exploration scientifique. »  en savoir plus

Wikipedia, article Vénus de Lespugue

Le Blog des arts, 1er août 2018

La Gazette du Comminges, mercredi 1er août 2018

Hominidés. com 6 juillet Lire

FR3 Brest 5 juillet 2018  Lire

 

Le Télégramme de Brest, 3 juillet 2018 Lire

Trouver le livre

Librairie « le 21 », librairie Vanin, Maison de la Presse : 31700 Saint-Gaudens

Maison de la Presse 31150 Boulogne-sur-Gesse etc…

Boutique du Musée-forum de l’Aurignacien 31420 Aurignac

Espace culturel Leclerc 31700 Estancarbon

ou bien en ligne sur :  Ombres blanches Toulouse   Librairie Mollat Bordeaux  Librairie galerie Antinoé Brest   Librairie Picard & Epona Paris  FNAC  AMAZON  DECitRE  PRICE MINISTER